2.06.2013

BEAUTY - Les Masques de Musiro pour sublimer votre visage

Loin de moi l'idée de devenir une experte en produits de beautés... Je n'oserais vraiment pas, vu tout le peu de temps que je consacre à ma personne, surtout en ce moment. Ce n'est pas nonplus que j'ignore tous ces principes qui font qu'une femme soit vraiment femme, mais disons juste que je ne prétendrais jamais maitriser tous les aspects de cet univers large, vaste et très complexe qu'est la cosmétique. Entre produits efficaces, nécessaires, et les produits de marketing pure... je ne m'y retrouve vraiment plus, et je préfère faire confiance aux bonne vieilles recettes de grand mère. Et c'est justement un savoir faire culturel que je viens vous "transmettre'  ici. 

Issue de la plante Olax dissitiflora, ce masque plus souvent appelé "musiro" (ou n'siro) est une merveille pour la peau. Originellement utilisé par les femmes du nord du Mozambique (les macua), il est aujourd'hui possible de le trouver sur tous les visages des femmes du nord au sud du pays. Culturellement ce masque était d'abord utilisé pour désigner les jeunes femmes vierges qui le portaient jusqu'à ce qu'elles  se marient. Aujourd'hui utilisé pour des occasions spéciales, les jours de fêtes, où pour les jeunes mariées qui l'appliquent sur le corps entiers, il dispose toujours d'une signification sociale en fonction de la façon dont il est porté, mais la tradition s'est un peu perdue et l'on retrouve ce masque naturel au quotidien des femmes.

Cette pâte qui s'obtient par le frottement de cette branche sur une pierre, mélangée avec un peu d'eau, est utilisée à des fins medicinales, mais aussi pour lisser, sublimer et protéger la peau du soleil. Cette plante en voie de disparition que la loi oblige à préserver, n'est vendue que à l'intérieure des frontières du pays, et commercialisée la plupart du temps sous sa forme brute: c'est-à-dire en forme de bâtonnet. C'est seulement depuis peu que certains se sont intéressés à la commercialiser de façon plus "industrielle" c'est à dire, sous forme de poudre de musiro presque prête à l'emploi. 
Aujourd'hui de grands laboratoires s'y intéressent de plus prêt afin de commercialiser et diffuser les vertus de cette plante dans le monde entier...
Un projet qui, s'il tombe entre de mauvaises mains, pourra mener le N'siro à sa perte....

Voici pour vous deux masques de musiro (en exclusivité) que j'ai pu acheter sur place, au Mozambique (au cas où vous ne l'auriez pas compris, je suis originaire du Mozambique).

Un mélange naturel d'Argile et de Musiro qui s'applique 1 à deux fois par semaine en ne laissant poser que 15 minutes. Etant donné que ce mélange contient de l'argile, il contracte légèrement la peau, ce qui le rend un tantiné inconfortable. 

Le musiro, simplement, sous forme de poudre à laquelle il faut rajouter un soupçon d'eau et mélangé afin d'obtenir une pâte onctueuse et similaire au résultat originel. Le plus de ce produit, c'est qu'il n'y a uniquement que le musiro, donc la peau ne tire pas, ou presque pas, il peu se garder autant de temps que l'on souhaite. Le petit plus pour le packaging qui est valorisant et très éthique: la cuillère en bois qui est le fuit de l'artisanat local, et son petit pot qui n'est autre que le fond d'une noix de coco. Quoi de plus naturel?

Voici donc quelques photos du resultat du produit.
D'abord un peu humide (ce n'est pas une pâte homogène, c'est la raison pour laquelle ce n'est pas unifié), puis plus sec au bout de 30 minutes, et une fois le masque retiré...


Et si on optait pour le soin beauté naturel? 
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Bonjour, Est ce que moi qui suis blanche je peux utiliser ce masque ? Merci.

    RépondreSupprimer