10.06.2017

CONFESSIONS : Ce que toutes les femmes devraient savoir avant de revenir au naturel


C'est surement lié au fait que je fête aujourd'hui mes 4 années de retour au naturel, mais j''ai comme une envie de parler cheveux afros!
C'est un sujet que j'aborde très peu car je ne me considère pas du tout experte en la matière. J'ai du surement mentionner quelques fois ma transition il y a plus de 4 ans maintenant vers des cheveux naturels. Un changement que je ne regrette pas du tout mais qui n'a pas toujours été simple! Et c'est de cela que je souhaite parler aujourd'hui. 
Si vous ne voulez plus défriser et vous cacher, et que vous souhaitez laisser vos cheveux revenir au naturel, ils y a deux aspects majeurs qui ne doivent pas être pris à la légère selon moi:

- Le cadre environnementale : 
Et plus exactement la réaction de votre environnement face à ce changement vers le naturel. En effet, en fonction de votre contexte social et de votre cadre professionnel, avoir des cheveux au naturel peut paraître une affirmation de soi qui peut être dérangeante ou encore "non-appropriée" à un poste, à une entreprise, à un milieu social ou la mentalité des personnes que vous côtoyez au quotidien par exemple.
Dans mon cas par exemple, j'ai fait le big shop à un moment où je cherchais du travail, et pas n'importe ou! Je cherchais à travailler dans le secteur de la mode ou dans le secteur du Luxe.... Autant vous dire que je n'ai pas insister très longtemps pour le second. De vous à moi, je ne pense pas que ça soit entièrement la faute de ma coupe de cheveux un peu garçonne et trop naturelle si je n'ai pas trouver de boulot à cette période, mais je ne dirais pas non-plus que cette coupe afro n'a pas été un obstacle pour les entretiens. La chance que l'on a en 2017; c'est que l'on trouve toujours des alternatives quand il le faut pour "cacher"/ dompter les cheveux naturels. Mais là est bien le problème! Pourquoi faut il toujours - ou la plupart du temps - cacher son côté naturel?

Même si on voit de plus en plus de célébrités au naturel, ou encore des partenariats qui soit disant valorisent l'Afrique et l'africain dans nos sociétés, la réalité du monde du travail est toute autre. Les schémas qui définissent ce qui est "conventionnel" ne comprennent pas (encore) les cheveux afros, ni pour les hommes et ni pour les femmes. 

Malgré les idées reçues par les temps qui courent, de part les différents articles publiés à ce sujet et  de part ma propre expérience, avoir les cheveux naturels n'est pas plus accepté en Afrique qu'en Europe ou qu'en Amérique! Le combat des femmes pour s'affirmer face à la société reste très difficile en 2017, et cela indépendamment de son continent de résidence. Donc si vous compter passer au naturel, préparez vous à devenir une femme de caractère qui doit se battre contre les idées reçues,  être considérée comme un petit ovni et à être stigmatisée par la population qui ne se dérangera pas de vous mettre dans une case. C'est comme ça que le monde fonctionne malheureusement!

Votre afro pourra être sujette à des remarques constantes. Plus elle sera imposante, belle ou défiera toutes les lois de la gravité et plus vous aurez droits à des réactions. Puis il y aura aussi ces petits curieux qui trouveront ça normal de vous touchez les cheveux... Comme si c'était normal de touchez les cheveux de quelqu'un que l'on ne connait pas sous simple prétexte qu'ils sont différent des siens. Un geste si absurde qu'on en vient à se demander s'il est vraiment réfléchis! On se croirait ou? Au Zoo?! Même pas! Rares sont les animaux que l'on peut toucher au Zoo! 

On ne peut malheureusement pas "contrôler" son cadre environnemental, car c'est une question de mentalités et d'idées communes reçues. Vous savez que c'est un travail de longue haleine que celui de changer les préjugés et toute forme de "normalité sociale". Ça prend du temps l'acceptation sociale. On est en plein dedans le processus d'acceptation, mais on n'y est pas encore!
- L'entretiens:
Oubliez tout ce que l'on veut vous faire croire avec les tutos Youtube et compagnies. Avoir les cheveux naturels n'est pas une chose facile! L'entretien du cheveux afro n'est pas sans efforts quo-ti-dien. Si vous êtes fainéante, oubliez le retour au naturel! Ou alors coupez court et mettez des tissages ou autres "protective styles". Tout est dans la régularité, et l'habitude que vous aller vous créer. 

Une fois le retour au naturel fait, il vous faudra faire un énorme travail sur vous même pour définir votre propre routine capillaire. Pas la peine de suivre tel ou tel blogueuse à la lettre. Chaque cheveux est différent. Donc ce qui fait du bien aux cheveux d’untel, ne fait pas nécessairement du bien à vos cheveux. Donc il faut se trouver sa propre routine, et ses propres produits capillaires adéquates à votre type de chevelure. Les tutos ne sont là que pour élargir vos champs des possibles (et peut être vous perdre aussi dans ce qui est bon ou pas pour vous), vous donnez des techniques d'application et faire la promotions des produits.
Ah et puis redescendez sur terre: votre premier Twist Out sera un véritable échec. C'est prouvé! 

Quand vous ferez  votre Come Back Natual, gardez bien en tête que l'entretien du cheveux afro comprends aussi des sacrifices économiques! Pensez à ouvrir Compte Epargne Cheveux! Sans rire! Moi qui ait une chevelure bien dense, je peux vous dire  que les produits se finissent très vite. L'achat des produits est toujours une étape difficile pour moi. Premièrement il faut trouver le bon produit... et qui dit trouver dit chercher le bon produit. Et bien entendu pour définir si un produit est bon ou mauvais, il faut l'essayer.  Donc il faut l'acheter. Et quand le shampoing coûte entre 15 et 20 euros... on réfléchis à 2 fois avant de l'acheter. Et ça fait 4 ans que je cherche le produit miracle (sans trop de conviction je vous l'accorde) et que je ne pense vraiment pas avoir trouver LE bon produit. Alors j'alterne ... J'essaye, essentiellement avec des produits naturels. Je risque, car ca fait partie du jeu après tout non?
Cet article n'a pas pour objectif de vous dégoutter ou décourager de revenir au naturel. Au contraire! C'est une décision que je ne regrette pour rien au monde.Si c'était à refaire, je le referai 10 fois, voir 100 fois même s'il le fallait! Il n'y a rien de plus orgueilleux que d'affirmer ce que l'on est. Il n'y a rien de plus challengeant que de devoir trouver une nouvelle coiffure pour changer de tête sans avoir a passer par la case défrisage. Il y a 1000 possibilités de coiffures de nos jours qu'on ne sait plus quoi choisir. J'ai parfois l'impression d'être devant un marchand de glace et de ne pouvoir choisir qu'une seule saveur! Et puis il y a quelque chose de très excitant que de devoir s'affirmer pour ce que l'on est, et de devoir transgresser les règles et codes sociaux pour dire au monde: "Je suis moi. J'aime et j'accepte ma différence tout comme j'aime et j'accepte ta différence."

Mon Big Shop a été effectué en octobre 2013... Voici les évolutions en images de 4 ans d'afro. Bien évidemment je suis passé par des tissages(au début), colorations, tresses, nattes couchées, lissages, et maintenant fausses locks (ma passion) .Mais ça pourra faire office d'un autre article sur la diversité de coiffures!
Big Shop Day 1 - Octobre 2013



Nowadays (April 2017)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire