11.21.2018

EVENTS- Concert de Ms. Lauryn Hill ou l'effondrement d'un mythe


Chers lecteurs, chers lectrices,
Ce n'est pas du tout dans mes habitudes, mais cette fois-ci j'ai eu besoin d'écrire... de crier mon désarroi. Je suis allé au concert des 20 ans de l'album MISEDUCATION de Ms. Lauryn Hill car je ne pouvais pas louper, une fois de plus, sa venue à Paris. Impensable. Celle qui, depuis les Fugees, m'a donné envie de chanter, a été un model, un exemple de beauté et de talent passait à Paris. Lauryn Hill et son timbre de voix envoûtant, émouvant. Ma reine  en concert: impossible de rater ça. Contre vents et marrés,  je me devais d'y être. Et pourtant, j'aurais du écouter les signes. Je regrette amèrement être allé. Voici mon retour d'expérience.


Par ou commencer ? Commençons par le début. Quitte à vous raconter un peu de charabia personnel, je vais vous poser le contexte. Vous décrire les signes que j'aurais du entendre, vous décrire le déroulement du concert et vous explique ma révolte et en quoi c'est l'effondrement d'un mythe.
Je m'excuse d'avance pour cet article qui est long, mais je ne peux pas bâcher cette expérience inoubliable. Oui oui! Inoubliable pour le coup, mais pas de la plus belle des façons. Tout vous sera dit. Mais avant, voici une petite vidéo qui explique à merveille tout l'enthousiasme que j'avais en allant à ce concert:


Les signes.
Je dois vous avouer, il y eu beaucoup d'alertes auxquelles j'aurai du prêter plus d'attention. Tout à commencé un jour où mon cher et tendre amour arrive d'un air innocent à la maison et m'annonce le concert à l'AccorHotels Arena de celle qui avait le rang de reine de la soul dans mon cœur: Lauryn Hill. C’était il y a environ 4 mois - de mémoire.
  • Le prix des places étaient aux alentours de 63 €: ce qui en soi n'est pas excessivement cher pour le personnage qu'elle est et pour un "Come Back".
  • Le concert est plein dès le debut: première et deuxième les dates sont completes! En soi c'est bon signe! 
  • Malgré toutes les alertes sur des sites de revente de places comme ticketswap, digitik ou zepass, il m'est difficile de trouver 2 places.
  • Tout d'un coup, les alertes s'affolent. Les gens revendent inexplicablement leurs places. C'est dans ce brouhaha d'annonces que je trouve mes 2 places! Enfin! Je suis toute excitée. 
  • Le weekend avant le concert, je suis foudroyée par un rhume et des symptômes étranges et suis dans l'obligation de m’arrêter  et me reposer plutôt que d'aller travailler. Mon médecin veut me prescrire 1 semaine d'arrêt, je la rassure: 2 jours devraient suffire!
  • Puis mon  +1 lui aussi tombe subitement malade et me plante à 2 heures du concert. Je sollicite une amie qui "en temps normal" aurait accepté sans ronchonner mais là, inexplicablement elle aussi se retire et refuse l'invitation, gratuite qui plus est! Je fini par trouver un autre très bon ami, très positif et assez enchanté et excité comme moi d'aller voir "La Legende Hill". Il a entendu certaines choses à la radio, mais lui comme moi n'écoutons pas vraiment les ragots de stars. On préfère profiter des concerts des artistes que l'on aime et qui nous touchent.

Le concert
On arrive donc sur place, à l'heure et on s'installe. On patiente et attendons sagement l'arrivé de Ms Hill. Jusque là tout va relativement bien et tout s'est bien déroulé. 
  • Première partie incomprehensible. On ne comprends pas quel est le rapport entre Lauryn Hill et ce groupe qui se trouve au croisement entre la fanfare jazz et le groupe de rock. Trop de bruits dans nos oreilles. Désolé je n'accroche pas du tout, mais visiblement le reste du public aussi. 
  • Puis entracte à nouveau, problème de son pendant le set de  Dj Reborn qui soudainement se met a jouer dans le vide.
  • Puis deuxième première partie: Fary et son protégé Leny Bunga . Malheureusement, le public n'est pas prêt à rire et a accueillir les blagues de sans papiers de Leny et se met à le huer. Il s’interrompt dans son stand up et passe la parole a Fary, un peu plus connu qui remonte le moral au public... Mais rien y fait, la foule refuse de se laisser berner par Fary même après avoir rigolé à ses blagues et se met, là encore, à le huer sauvagement... Fary aussi se retire bredouille avec la pression pour son stand up du 1 Mars 2019 sur la même scène.
  • Puis nouvel entracte. Les gens se lèvent. Impossible à dire s'ils jettent l'éponge où vont juste prendre l'air. Mas ils sont agacés. C'est palpable, ils ne cessent de huer!
  • Après plus de 2 heures et 30 minutes d'attente les lumières s'éteignent et Ms Lauryn Hill fait son entrée... Sans grands feux d'artifices et sous la huée de ses fans elle monte sur scène. Le public s'écrit "ENFIN". 
  • Elle se met a parler sur l'introduction de "Miseducation" sans jamais s'excuser. Elle est vêtue comme une PIMP: fourrure, chemise à col haut et à motifs fleuris roses, jupe mi longue évasée à motifs leopards, bottes, espèce de perruque en chaines dorées sous le chapeau et boucles d'oreilles énormes. Ou est ma simple Lauryn Hill? 
  • Puis la douce mélodie de l’introduction change: Lauryn Hill se met rapper avec une telle puissance qu'elle  (excusez moi pour la violence de ce qui va suivre) crache une version rapide de Lost Ones... Je suis choquée.. Je n'étais pas prête. Pourquoi cette nouvelle version si rapide? Ou est ma douce Lauryn Hill?  
  • Deuxième chanson: mélodie toujours aussi violente et rapide, presque méconnaissable. J'ai du mal a reconnaître les morceaux qui suivent. Je me concentre pour retrouver au fond de moi la version original et je chante par dessus. Heureusement que les choristes sont là pour donner un semblant de "La"... Lauryn Hill accélère, déforme et massacre ses propres créations. Elle a voulu, je pense, donner une seconde vie a un album qui en 20 ans a bercé une génération, voir 2 générations. Elle nous offre une nouvelle version de Miseducation . Une version un peu fanfare-gospel à tendances rock d'un album qui était légendaire, émouvant et doux. Cadeau empoisonné. Elle force sur le micro. sa voix peine à ressortir car les intrus étouffent son timbre de voix mythique . Où est ma Lauryn Hill qui touchait son public en concert acoustic avec la délicatesse et puissance de sa voix? 
  • Elle prend le micro pour combler un trou entre deux chansons et remercie le public. Explique qu'elle doit se battre tous les jours pour pouvoir continuer à chanter. Qu'elle a du se battre pour être sur cette scène car tout le monde lui met des bâtons dans les roues. "Monter sur scène chaque jour c'est un combat pour moi, mais ca vaut la peine" bla bla bla, "Enchaîne Lauryn!" j'entends. 
  • Elle poursuit donc sur " Doo-Woop " et les lumières de Bercy s'allument. Etrange ! Mais l'imperturbable, Lauryn continue. Le public aussi profite de ce morceau connu qu'il connait si bien malgré le renouveau pour essayer de s'ambiancer une dernière fois. 
  • Le micro se coupe. Pas le temps d'en placer une et de dire au revoir et merci à son public. Il faut partir Miss Hill! Puis, le micro remarche. Elle remercie et propose un rappel en accapela. Et là encore, l'Arena coupe le morceau. Et elle est forcée de quitter la scène. Elle descend dans  la foule et salut une dernière fois son public comme si elle savait qu'il ne reviendrait pas, ou plus.

La révolte
  • Tout d'abord, je dois admettre que son timbre de voix était encore un peu là. La maîtrise du rap était bonne même si un peu forcée. Je n'ai pas senti Lauryn Hill. Elle n'y mettait pas vraiment du sien je pense. Elle a essayé de faire quelque chose de nouveau mais pas ce à quoi je m'attendais. Je voulais revivre cet album Miseducation, mais pas de cette version qu'elle a donné en concert. 
  • Mais j'ai été foudroyée par l'incroyable manque de respect envers son public. Un public d'adeptes et fidèle qui vient à ses concerts tout en sachant qu'elle a un minimum de 2 voir 3 heures de retards. Pas une once de culpabilité vis-à-vis de ça. Paraît-il que Ms Lauryn Hill est une habituée des retards et qu'elle aurait même déjà dit en concert "si vous ne pouvez pas attendre Lauryn Hill alors vous ne méritez pas de la voir". Elle doit sûrement être certaine que son public lui sera toujours fidèle et redevable d'avoir honoré sa presence. "Une diva qui se respecte se fait attendre voyons !" pourrait-elle dire.
    Sur son compte twitter elle a posté  des excuses sur son retard qu'on pourrait presque croire sincères, en mentinnant qu'il serait causé par des difficultés de déplacement de  son équipe en Europe  : 

  • Elle a osé dire, avant la fin " J'ai du me battre pour être la"...  On aurait pu penser à un boycotte de l'Arena. Mais en y repensant, la salle de concert doit respecter ses horaires par mesure de sécurité. Ils on fait leur job! Mais pas Ms Lauryn Hill. Elle est venue et a chanté, certes bien,  mais à cause de son retard le public n'a eu droit qu'à une moitier de concert. Donc de là à se faire passer pour la victime : STOP Lauryn ! Un artiste sans son public n'est rien. Honore le, et respecte le et tout se passera bien.
  • Je l'ai aussi trouvé un peu dure envers ses musiciens et choristes. Sans préciser qu'elle n'a même pas eu le temps de les présenter, elle n'a pas cesser de leur faire des gestes brusques un peu limites.

Conclusion
Je suis restée sur ma fin et sur le cul en meme temps. Je pense qu'on est tous resté sur notre fin. Outrée par la façon dont tout s'est terminé, je misais sur la version accapela pour faire revivre la flamme qui brûlait en moi et qui cherchait désespéramment à retrouver la Lauryn Hill du passé. Mais je n'ai pas eu le droit à ça. Certains morceaux m'ont plus emballé que d'autres comme "Super Star" ou "Zion" mais le cœur n'y était pas.
Je n'ai non seulement pas reconnu sa marque de fabrique, mais j'ai été déçue par la prestation elle même. Trop rapide, une voix présente bien que trop étouffée par les musiciens, une mélodie trop fanfaronne et trop rock par moments, la moitier d'un concert, et  pour fin, une Lauryn Hill pas là. 
Ou est cette Lauryn Hill qui m'a fait pleurer à chaudes larmes, m'apaisait et me redonnait confiance dans des moments difficiles? Celle là je la garde, pour toujours. La nouvelle MLH j'en suis déçue et ne la reconnait plus.
2h30 de retards, 40 min de show, 8 morceaux  à peine vécus, peu d'efforts pour ses fans et pas de vrai remords. Je suis donc profondément triste d'avoir eu cette experience médiocre comme dernier souvenir de ma Lauryn Hill.

Attention, sur cet article je partage mon avis personnel. Un avis qui, je dois l'admettre ne tient pas compte de tous ce qui a été dit sur sa vie privée.

Je vous laisse avec l'un de ses plus forts moments pour moi (il y en a eu beaucoup d'autres)... C’était une version acoustique de " I Gotta Find a  Peace of Mind" de Lauryn Hill au MTV Unplugged en 2002 .

  
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Coucou! halala j'y étais... c'était un cadeau de mon homme pour mon anniversaire. j'étais excité comme une gosse! si tu savais comme je me reconnais dans tes dires!! je n'ai jamais été une fan d'aucun artiste du genre fan de 13 ans a collectionner les magazines où figurent son idole mais la Miss Lauryn halala c'était le seul poster xxl de ma chambre quand javais 13 ans...elle et Alicia Keys perzonne ne pouvaient y toucher et d'ailleurs il n'y avait rien à ajouter à part Wouaaaw! bref j'ai parlé toute la journée de ma déception, mon cadeau réduit à néant par une artiste que j'admirais et qui nous a peu donné... ho si un mal de dos... j'étais dans la fosse... halala quelle déception je me console actuellement en écoutant ses titres en version "qualité"
    bref tu as déjà retranscris tout mon ressentis...
    une déception...
    bon bah miss Pearl si j'avais su que tu y étais j aurais eu au moins le plaisir de te revoir!! c'est bien dommage!
    bisous
    Aline

    RépondreSupprimer